Musique

Le Monument de Neuville Vitasse

Source : Mémoires de pierre
Le Monument aux morts, de Neuville Vitasse, se compose de trois statues, dont 2 bas reliefs représentant un fantassin Français et un Tommy britannique.

Au centre se situe la plaque dédiée aux morts surmontée d'une statue de femme symbolisant la victoire.

Le monument a été inauguré le dimanche 7 octobre 1928.

Et ci-dessous un peu d'actualité concernant le monument paru dans la Voix du nord. Il y figure quelques petites erreurs et notamment la principale mentionnant que Jules Déchin était un marbrier, un lecteur averti l'a d'ailleurs souligné.

http://www.lavoixdunord.fr/region/neuville-vitasse-deux-inaugurations-pour-le-monument-aux-ia29b6461n2328509
Source : La Voix du Nord

Monuments de Campagne les Hesdin

Monument Campagne les Hesdin de Jules Déchin
Photo du monument
La ville de Campagne les Hesdin est riche de 2 monuments, réalisés par le Statuaire Déchin


Poilu de Jules Déchin
Le poilu dans l'atelier  
  •  Le monument aux morts qui commémore les conflits de 14-18 et de 39-45. Le monument se décompose en 2 statues :
 une Victoire représentée par une déesse ailée et un Poilu

Le poilu porte sur son épaule droite son fusil, son bras gauche levé vers le ciel, la main tendue et le regard en direction de la victoire. Le monument porte l'épitaphe  "Campagne à ses enfants morts pour la France".

Actuellement, il a été ajouté au monument un drapeau français, laissant supposer que le poilu tenait celui-ci dans ses mains.







  • Le deuxième monument est dédié aux enfants du canton de Campagne morts pour la France, il est situé rue Saint-André. Il représente une Victoire tenant dans ses mains une gerbe de fleurs. 
 Sur la photo de gauche ci-dessous, l'on peut voir dans l'atelier de l'artiste, une statue qui présente une forte ressemblance. A noter en arrière plan, une réplique de la statue du Maire François André -Bonte qui a été traité ici.
Statue de Jules avec le Maire André- Bonte en arrière plan
  
Statue de la Victoire

Information complémentaire sur les monuments de la ville de Campagne les Hesdin c'est ici.

Eglise Saint Jean-Baptiste d'Arras


Façade de l'église
Statue de Saint Jean-Baptiste

Une première église voit le jour au XIIe siècle. Démolie en 1564, elle fut reconstruite. En 1803, elle devint cathédrale provisoire jusqu'en 1833 puis redevient paroissiale sous l'appellation de Saint-Jean-Baptiste .

En 1915, à la suite d’un bombardement, un incendie se déclare et deux pompiers meurent en luttant contre les flammes. L'édifice est reconstruit et consacré en 1927. C'est l'église que l'on voit aujourd'hui.

Cette église est un "temple" à la gloire de l'artiste Jules Déchin. En effet dans celle-ci demeure actuellement de magnifiques et nombreuses œuvres. On recense une statue de Jésus, un Saint Jean-Baptiste (présent sur la façade), un Saint-Joseph et pour finir un rare et impressionnant Chemin de croix.

  • Statue de Jésus, celle-ci est présente dans l'église dans la chapelle latérale nord. Elle représente la parution de Jésus devant Ponce Pilate, ce dernier étant en train de se laver les mains.
Sur les 3 photos suivantes, l'on peut voir une esquisse de l'oeuvre en terre (photo 1), puis la sculpture en cours de finissions (toujours dans l'atelier de l'artiste) (photo 2), sur la dernière photo l’œuvre visible actuellement dans l'église (photo 3).


Statue de Jésus dans l'église St Jean-Baptiste d'Arras par J. Déchin
Photo 1                                                Photo 2                                             Photo 3


  • Le Chemin de croix, il se compose de XIV stations toutes en pierre, et situé sur les bas côtés de l'église.
La descente de croix dans l'église Saint Jean-Baptiste d'Arras

La photo de gauche présente la XIIIème station "Jésus descendu de la croix", présente dans l'église.

Sur la photo de droite, nous découvrons un moule en plâtre d'une partie de cette scène. Ce dernier est actuellement conservé dans la collection privée de la famille.


IXème station "Jésus tombe pour la troisième fois" par J. Déchin
Jésus tombe pour la troisième fois
Sur les 2 photos de droite nous pouvons voir la IXème station "Jésus tombe pour la troisième fois".

La photo de gauche présente la station visible dans l'église et la photo de droite la plaque de la station encore sur la selle du statuaire.

Le sculpteur Philippe-Laurent Roland

En 1907, Jules Déchin réalise la sculpture du statuaire Philippe-Laurent Roland. Cette statue en marbre de 2 mètres de haut, remporta une médaille de 1ère classe.


La statue fût acquise par l’État et attribuée à la ville de Paulhan (département de l'Hérault). Elle est actuellement installé dans le square de la mairie.


Pour découvrir la ville de Paulhan cliquez ici et pour retrouver plus d'informations sur la statue, c'est ici.

Monument de Cambrai (Actualisé)

Monument de Cambrai par J. Déchin
Le dimanche 1er septembre 1912, fût bénit et inauguré le monument du diocèse de Cambrai, nommé le Consolatrix afflictorum, connu aussi sous le nom de "Salus Infirmorum", devant près de 10 000 pèlerins.

Le monument,
a plusieurs fois été déplacé, il est maintenant situé dans le sanctuaire de Lourdes, proche de l'entrée St Joseph.

Lourdes Magazine en couverture le monument de J. Déchin

C'est un chef d'oeuvre de Jules Déchin en marbre de Carrare. Il représente la Vierge Marie se penchant vers un jeune homme malade qui l'implore entouré d'un prêtre, d'une infirmière et d'un brancardier.

La statue est posé sur un socle bas orné d'une ligne de coquilles Saint-Jacques et d'hermines, décoré au centre des armoiries de Mgr Sonnois, archevêque et Mgr Delamaire, coadjuteur de Cambrai.

L’œuvre d’art fut exposé au Salon des Artistes Français de 1912.

 
Plus de photo ici

Vendredi 24 août 2012, des jeunes pèlerins du diocèse de Cambrai (France) ont nettoyé le monument offert un siècle plus tôt à Lourdes par leurs aïeux. L'opération s'est déroulée sous le regard de l'évêque de Cambrai, Mgr François Garnier, instigateur de l'événement.
Plan du sanctuaire de Lourdes
Plan du sanctuaire avec localisation du monument